SANDRA RUMOLINO chante un tango de l’Argentine à Paris,

Soulagé de quelques tragédies, libéré par la distance,

Enrichi des nouvelles expériences ...

  Biographie compléte

(dernière mis à jour: 2016) 

 

(Vous trouverez plus bas le CV raccourcie pour impression ou édition, en Français;

You have this CV shorter in down in English, for print or édition;

Puede procurarse mas abajo un CV mas corto, para imprimir o editar en Castellano)

 

Née à Buenos Aires, d’origine italienne, son père lui transmet le goût pour la musique et elle commence par étudier le chant et la guitare à l’âge de 9 ans.

Elle découvre ainsi la musique populaire de son pays et comprend très vite que son chemin était celui-ci. Elle s’inscrit par la suite au Conservatoire de la ville de Buenos Aires, Manuel de Falla, pour étudier le solfège, le chant et intégrer différents choeurs.

 

En 1983, Sandra quitte l’argentine pour l’Europe, faisant ainsi le parcours inverse de ses parents, comme pour s’imprégner encore plus de cette nostalgie qui caractérise tant le tango argentin.

Depuis ses débuts à Paris avec la troupe Gomina, aux fameux Trottoirs de Buenos-Aires, elle poursuit un parcours où se mêlent le chant, le théâtre et la danse, participant ainsi tout au long de sa carrière à plusieurs spectacles autour du tango, ou bien en donnant des concerts dans toute l’Europe.

C’est dans une démarche pleine de féminité et sans manières apprêtées qu’elle sait recréer des tangos traditionnels en interprétant avec profondeur et subtilité le fameux spleen argentin.

Ainsi, entre 1987 et 1992, el tourne dans les spectacles “Como un tango” et “Aguantango” dirigés par le guitariste Leonardo Sanchez (France, Allemagne, Hollande et Belgique) et entre 1993 et 1999 “Flor de tango” (Paris) « Tanguera » et “Fatal-Tango” (France, Allemagne, Pologne et Norvège), créés et mis en scène par le danseur et chorégraphe Jorge Rodriguez. Concerts aux Trottoirs de Buenos Aires (elle donne le dernier concert avant la fermeture définitive du lieu). . 

Après son premier album, “Automne” dirigé et arrangé par le pianiste et compositeur argentin Gustavo Beytelmann, elle intègre en 1987 le Grand Orchestre de tango de Juan José Mosalini avec qui elle chante régulièrement depuis dans le monde entier.

Concerts en France et Hollande avec le Trio Argentino (dirigé par le guitariste Gustavo Gancedo) et une belle pause à cause de sa deuxième grossesse.

 

Entre 2000/03 :

Concerts avec le Trio Esquina (dirigé par le bandonéoniste César Stroccio), Festival de Radio France.

Participe à la création de deux spectacles mis en scène par Camilla Saraceni  “Pas à deux” avec le Quartette Darsena Sur, (Théâtre de la Bastille, Théâtre National de Châillot à Paris, tournée en région parisienne et Bruxelles) et “Charbons ardents” sur des textes et des poèmes de Philippe Léotard, musique composée par Gerardo J. Le Cam au piano,  Juanjo Mosalini au bandonéon, Paul Lazar et Iacob Maciuca violons, Éric Chalan à la contrebasse et les danseurs Jorge Rodriguez, Chicho Frumboli, Lucia Mazer, Sylvie Cavé, Gil Nicolas, (La Filature de Mulhouse, Théâtre La Coursive à La Rochelle, Théâtre Jean Vilar à Suresnes, Espace 44 à Nantes, Théâtre du Nord à Lille).

Premier Festival de Tango au Théâtre National de Chaîllot avec Le Grand Orchestre de tango.

Dans son album “Por la vuelta” arrangé par le pianiste et compositeur Gerardo  Le Cam, elle fait toujours preuve de modernité grâce à son nouveau répertoire, véritable palette de nuances et des différents rythmes de son pays où la subtilité et la finesse sont à l’honneur. Elle est accompagnée par Osvaldo Calo au piano, Éric Chalan à la contrebasse, Cyril Garac au violon et Victor Villena au bandonéon.

Elle a le rôle-titre dans “Maria de Buenos-Aires”, opéra-tango d’Astor Piazzolla et Horacio Ferrer au théâtre National de Taïpei à Taiwan, avec l’orchestre National des Flandres I Fiamminghi et le bandonéoniste Juan José Mosalini, mis en scène par Rudolf Werthen, et ensuite avec l’Ensemble régional de Basse Normandie dirigé par Dominique Débart, mise en scène d’Alfredo Arias (Théâtre National de Caen, Opéra de Tours et au Volcan du Havre) avec le chanteur argentin Guillermo Fernandez dans le rôle de "El gorrion" et Jorge Rodriguez dans le rôle de "El duende", chorégraphies d'Ana Maria Stekelman.

 

Entre 2004/06 :

Reprise de « Maria de Buenos Aires » à L’Arsenal de Metz, à l’opéra d’Avignon et à l’opéra de Gand (Belgique) avec les danseurs J.Rodriguez et M.Filali.

Elle participe en août 2004 en tant que comédienne dans le spectacle «Liberté-Liberty» mis en scène par Jérôme Savary, hommage au 60ème anniversaire de la libération de Paris et elle fera des concerts à travers toute la France (Limoges, Nancy, Carmeaux, Toulouse, Sanary, Nantes, Lille, Dauville ...)

Spectacle “Tangos, verduras y otras yerbas", textes de Jorge Rodriguez, mise en scène C.Sarraceni avec les musiciens G.J. Le Cam et Iacob Maciuca, et les danseurs-comédiens Sylvie Cavé et Jorge Rodriguez.

Chanteuse-comédienne dans « Mambo mistico » d’Alfredo Arias entre mars et mai 2005 à la MCLA de Nantes, au Théâtre National de Chaîllot et au Gymnase de Marseille.

Intègre l’Ensemble Jerez-Le Cam dans la création « Tango imaginario » faite à la MCLA de Nantes.

Comédienne et chanteuse dans « Un animal de dos lenguas » entre le 1 et le 10 septembre 2005 au théâtre Paris –Villette, dans le cadre du Festival de Jazz, mise en scène Véronique Bellegarde, textes de Jacques Rebotier et Alejandro Urdapilleta, avec les musiciens Médéric Collignon et Philippe Glaizes et le comédien Philippe Fretun.

Spectacle musical "Concha Bonita" pour le rôle de Myriam, m.e.s. d’Alfredo Arias, musique de Nicola Piovanni. Tournée dans 44 villes italiennes entre novembre 2005 et mars 2006 aux cotés de la chanteuse et comédienne argentine Alejandra Radano, les chanteurs Mauro Gioia, Sinan Bertrand, Gabriela Zanchi, Gennaro Cannavacciuolo, entre autres ... 

Festival de Tango au Théâtre National de Chaîllot avec le Grand orchestre de tango de J.J.Mosalini en juin 2006

«Histoire vraie de La Périchole» m.e.s. par Julie Brochen : Festival international d’Art Lyrique d’Aix en Provence, Théâtre de l’Aquarium à La Cartoucherie de Vincennes, Théâtre Les Gémeaux à Sceaux et aux Célestins à Lyon entre avril et décembre 2006, musique dirigée par le pianiste Vincent Leterme.

Concerts en Hollande avec le septette «Tango Dorado» en février et octobre 2006.

Spectacle «Che Bandonéon» à Caen avec l’orchestre de tango de J.J.Mosalini.

 

Entre 2007/10 :

Création et concerts de « Nubes y Tangos » avec « l’Ensemble Jerez Le Cam » entre février et mai 2007 à Buenos Aires (Argentine), au Moulin d’Andé, et à la MCLA de Nantes.

Concerts en Hollande avec le septette «Tango Dorado» entre janvier et mars 2007.

Comédienne pour le tournage du téléfilm "La Commune", réalisé par Philippe Treboit, diffusé sur canal + à cotés de la comédienne espagnole Angela Molina.

Plusieurs concerts dans des festival ou salles de concert avec l'Ensemble Jerez-Le Cam, Le Grand orchestre de Tango, le pianiste Gustavo Beytelmann, le Quinteto El Después, l’orchestre Les Fleurs Noires … (France, Liban, Argentina, Slovaquie, Oman, Belgique, Hollande, Nouvelle Calédonie).

Création du spectacle "Noche Tango" avec le quartette de Juan José Mosalini et les danseurs Jorge Rodriguez et Maria Filali.

Du 26 octobre au 2 novembre, reprise spectacle "Concha Bonita" d'Alfredo Arias, en Italie (Rome et Naples)

Invitée pour  la compagnie "Tango Metropolis" spectacle dirigée par les danseurs Claudio Hoffmann, Pilar Alvarez et le bandonéoniste Daniel Binelli.

Reprise du spectacle « Charbons Ardents » à Evry

Reprise du spectacle "Tango, verduras y otras yerbas" à Montreuil.

Tournages en tant que comédienne pour deux séries télévisées "Engranages" (canal +) et « Profilage » (TF1) difusées en mai 2010.

Création d’une nouvelle « Maria de Buenos Aires » à l’Opéra de Toulon avec le ballet de l'opéra dirigé par Eric Menguet avec José Luis Barreto (Baryton), Jorge Rodriguez dans le rôle de El Duende et William Sabatier au bandonéon.

Tournée en France et Portugal avec le spectcale « OTango, the ultimate tango show » dont 10 jours au Casino de Paris en novembre.

Janvier 2010, rencontre avec le guitariste Kevin Seddiki.

 

Entre 2011/14:

Concerts avec le Quatuor Caliente, le Grand Orchestre de tango, Quinteto El Después, Les Fleurs Noires, la violoncelliste Ophélie Gaillard, le Quatuor Debussy,  en France et à l’étranger (Argentine, Allemagne, Espagne, Italie, Hollande …)

Nouvelle création de « Maria de Buenos Aires » en Croatie avec les solistes de Zagreb, José Luis Barreto, Jorge Rodriguez et le bandonéoniste Alexander Nicolaï.

Spectacle « Alma de tango » (Autriche, France, Tunisie, festival international GREC de Barcelone).

Concert à Toulouse au festival d'été avec les guitaristes Ciro Pérez, Vidal Rojas et le bandonéoniste William Sabatier.

Concerts avec l’ensemble Alma Viva.

Concerts en Pologne avec le guitariste Krzysztof Meisinger

Créatrice du festival Bordeaux cité tango, chargée de la programmation et la presse. Concerts.

 

2015/16 :

Création du duo avec Kevin Seddiki, enregistrement de leur premier album « Tres Luceros », concerts en Allemagne et en France (L’Espal au Mans, Festival de Chaillol en trio avec le percussioniste Bijan Cheminari, concerts avec le Quatuor Debussy, Studio de l’Ermitage et péniche Anako à Paris, Festival international de Radio France, Festival L’Heure d’été à Nantes, plusieurs émissions à la radio (France musique, France Culture, RFI …).

Création du spectacle « Siete sueños » à Rezé et Blois avec le pianiste et composituer Gerardo Le Cam, avec le violoniste Iacob Maciuca et le percussionniste Minino Garay.

Récital de « Maria de Buenos Aires » en Pologne dirigée par Krzysztof Meisinger avec l’orchestre de Varsovie et le chanteur Nathan Graner.

Concerts avec la violonceliste Ophélie Gaillard et le Cuarteto Caliente en France.

Spectacle « Alma de tango » à Paris (Festival Au fil des voix) et au festival Mawasine à Rabat, Tunisie.

« Hommage à Mercedes Sosa » avec Juanjo Mosalini, Leonardo Teruggi, Kevin Seddiki, Alain Huteau et l’orchestre du Conservatoire de Soussy Montmorency sous la direction de José Luis Castiñeira de Dios.

Concert avec Gustavo Beytelmann, Cyril Garac, Leonardo Teruggi et Gilberto Pereyra.

Concert en Allemagne avec le groupe Emocion.

Festival de Tarbes, spectacle Alas de tango avec l'orchestre Hyperion.

 

A venir en 2016 : Concert avec Les Fleurs Noires au New Morning, nouvelle création de « Maria de Buenos Aires » à Casablanca, Maroc.

Concerts avec Kevin Seddiki à Nantes.

Sortie de deux albums où elle a participé en tant qu'invitée: Les Fleurs Noires (1 titre) et le Quatuor Gerardo Le Cam (2 titres)    

 

Sandra a prêté sa voix aussi pour doublages pour la télévision, documentaires et spots publicitaires. Elle est invitée régulièrement à participer à différentes émissions de radio à France Culture, France Inter, France Musique, RFI, Radio Latina, Radio Aligre ...

 

En tant que comédienne elle à participé dans les séries télévisées La Commune et Engrenages pour Canal + et Profilages pour TF1. 

 

En tant que pédagogue:

 

Sandra donne des cours particuliers, et dirige stages et Masterclasses de tango chanté pour différentes associations en France (Le Monde Enchantant, Tango de Soie) avec le guitariste Vidal Rojas, le bandonéoniste Juanjo Masalini ou le piansite Diego Aubia, à Paris et à Lyon.

 

Elle a été enseignante pour des Master classes dans l’école “Les Glottes Trotters" pour le cursus «Classe de maître sur l’éthique, technique et esthétique du tango vocal» elle a fait partie de la programmation des pédagogues du Festival du Sud d'Arles en juillet 2010.

Ses stages "La voix dans le tango: l'une des voies du tango" est une rencontre entre la voix de chacun et le tango, comme vecteur d'émotions et d'histoire. Elle s'intéresse tout particulièrement au ressentie vibratoire de la voix dans le corps, à sa physiologie, aux émotions comme vecteur d'un discours que chaque chanteur s'approprie pour créer sa propre interprétation et au travail technique vocale et corporel.

 

Quand à sa formation: 

Elle a fait une partie de ses études de musique et de chant, d'abord en Argentine et ensuite arrivée en France, elle a pris des cours particuliers de chant avec plusieurs professeurs issues de différents genres musicaux: lyrique, populaire, traditionnel, jazz ... qu'elle continue à explorer pour se renouveler constamment.

Aussi, elle a suivie des stages dans le cadre de sa formation professionnelle proposés par l'AFDAS ou le CIFAP en chant, théâtre et danse, la méthode Alfred Tomatis et une formation en Pilates pour adapter cette pratique au chant.

Ella a suivie des cours de danse contemporaine au Conservatoire de Paris I, de tango dansé (Jorge Rodriguez et Gustavo Naveira), une pratique régulière de Hâta-Yoga et de Pilates.

Sandra a travaillé également avec Marie-Agnès Faure, médecin phoniatre, qui lui a transmis les bases de la méthode de relaxation d'Edmund Jacobson appliqués au chant ainsi que sa passion pour la voix et la pédagogie. 

 

Consulter régulièrement la rubrique News de ce site pour les stages et concerts ! 

 

DISCOGRAPHIE ...

 

En tant que soliste:

 

“Automne”  (1995)

“Por la vuelta”  (2002)

"Viento Sur", Sandra Rumolino chante Gerardo Le Cam (2008)

"Alma de Tango, Live" musique du spectacle (2015)  

"Tres luceros" Duo avec le guitariste Kevin Seddiki (2016)  

 

En tant qu'invitée:

 

“Couleur absence” - A.Politi (1996) (5 titres)

“Un secreto” - A.Politi (1998) (1 titre)

“Tangos volés” - musique du film d’Eduardo de Gregorio (2000) (1 titre)

“Ciudad triste” -Grand Orchestre de tango J.J. Mosalini (2001) (2 titres)

“Pas à deux” - musique du spectacle (2001) (5 titres)

“Jeux de temps” – Jean-Marc Naoufal (2002) (5 titres)

“Tant qu’il est possible” – J.M.Naoufal (4 titres) (2004)

“Tango imaginario”- Ensemble J.Le Cam (5 titres) (2005).

"Old places and new grounds”- Septette Tango Dorado (5 titres) (2007)

"Live tango" - Juan José Mosalini et son Grand orchestre de tango (2008) (3 titres)

"OTango" musique du spectacle avec Cincotango et le chanteur J.L. Barreto (2010) (2 titres)

"Como un tren" Quinteto El Después (2011) 2 titres

"Sortie de secours" - Orchestre Les Fleurs Noires  (2012) (4 titres)

"Alvorada" - Ophélie Gaillard (sortie avril 2015) 1 titre

  

FRANçAIS (CV court)

 

Sandra Rumolino, figure incontournable du tango chanté de ces dernières décennies, fait partie de cette catégorie de chanteuses qui donne de l’émotion pure à travers sa voix, son phrasé subtil et recherché, une attitude, un sentiment qui transparaît comme une évidence dans chaque chanson.

Son charme lumineux et puissant nous permet de redécouvrir le tango longtemps gominé par des vieux stéréotypes. Une démarche pleine de féminité et sans manières apprêtées, car elle sait interpréter avec profondeur et subtilité le fameux « spleen » argentin.

Tout comme le tango, elle est née à Buenos Aires, mais c'est de Paris qu'elle traverse le monde. Dès ses débuts parisiens en 1987, au fameux cabaret argentin Les Trottoirs de Buenos Aires, elle deviens vite complice, entre autres, du grand bandonéoniste Juan José Mosalini (19 ans de collaboration dans différents projets) mais aussi des compositeurs et pianistes novateurs comme Gustavo Beytelmann, Andrea Marsili ou Gerardo Jerez Le Cam. Toujours accompagnée ou invitée par de très grands musiciens : Juanjo Mosalini, Victor Villena, Osvaldo Calo, Ciro Perez, Leonardo Teruggi, William Sabatier, entre autres, ou dernièrement par la grande violoncelliste Ophélie Gaillard dans son programme de tango, ces référents placent Sandra comme une des meilleures interprètes de la musique de son pays.

On ne peut que faire référence aux nombreux enregistrements où elle a participé en tant qu’invitée, mis à part ces trois albums en soliste : Automne, Por la vuelta et Viento Sur.

Aussi actrice, elle a prêté régulièrement son talent à de nombreuses créations théâtrales, parmi lesquels celles d’Alfredo Arias, Camilla Saraceni ou Julie Brochen, car elle a souvent mêlé au chant, le théâtre et la danse, notamment à coté des danseurs Jorge Rodriguez et Maria Filali.

Sandra à participé également dans les séries télévisées : La Commune et Engrenages pour Canal + et Profilages pour TF1.

Un coffret CD-DVD vient de sortir en décembre 2015, avec la musique de spectacle  Alma de tango chez Accords Croisés, distribué par Harmonia Mundi.

Son talent pour interpréter l’Opérita Maria de Buenos Aires d’Astor Piazzolla et Horacio Ferrer a été confirmé par de nombreux metteurs en scène dans différents pays d’Europe qui la reconnaissent encore aujourd’hui comme l’une des meilleurs interprètes de cet ouvre. Elle l’enregistrera prochainement avec l’orchestre Sinfonia de Varsovia dans une nouvelle version, avec des arrangements spécialement écrits pour elle par le guitariste polonais Krzysztof Meisinger.

Sa rencontre avec le guitariste Kevin Seddiki nous permet de l’entendre actuellement dans un autre registre, celui de ses propres compositions, mais aussi dans un répertoire varié, ne se limitant pas au tango.

On se trouve immergé dans des rythmes, intonations et styles dans lesquels elle évolue avec un souffle contemporain différent et toujours rempli de vérité.  Ils viennent d’enregistrer leur premier album en duo  Tres Luceros,  un échantillon de rythmes et de couleurs venues d’Amérique latine et de la Méditerranée, où la complicité entre ces deux artistes se trouve magnifiée par un travail de son d’une grande qualité.

Sandra parcourt ainsi depuis des longues années les plus prestigieuses salles d’Europe et du monde entier, fière de sa culture Argentine et de son identité latine, curieuse et parfois prête aux fusions musicales les plus improbables …

 

ENGLISH (shorter CV)

 

Sandra is part of this category of singer, who delivers pure emotion through her voice, her subtle and refined phrasing and her attitude, like a feeling that appears with evidence, on each song.

Her strong and luminous charm allow us to re discovers Tango, smothered in gomina, for too long by the old stereotypes.

It is with a unique and feminine proposal that she knows how to interpret

with depth and subtlety the famous Argentinian spleen.

Just like the Tango, she was born in Buenos-Aires, but it is to get to Paris and from there that she will cross the world. Ever since her Parisian debut in 1987 at the famous Argentinian Cabaret Les Troittoirs de Buenos Aires, she became an accomplice to amongst many others the Bandoneonist Juan-José Mosalini, as well as composers and piano innovators such as Gustavo Beytelmann, Andrea Marsili  or Gerardo Jerez Le Cam and she always has been accompanied or invited by great musicians like Cello player Ophélie Gaillard, lately in her Tango repertoire.

We can only refer to the numerous recording she took part of as guest except for her three solo albums “Automne”, “Por La Vuelta” and “Viento Sur”.

Also actress, she regularly offered her talent to numerous theatrical creations from stage, directors such as Alfredo Arias, Camilla Saraceni or Julie Brochen as she often blends singing with theatre and dance, especially

with dancers Jorge Rodriguez and Maria Filali.

A CD-DVD Box set has been released in December 2015, with the music of

the show « Alma de Tango » under the label Accords Croisés.

Her talent to interpret the Operita « Maria de Buenos-Aires » by Astor Piazzolla and Horacio Ferrer has been recognized by many stage directors in several European countries (France, Belgium, Taiwan, Croatia, Poland). She will be recording in February 2017 with the orchestra Sinfonia from Varsovia a brand new version, with custom made musical arrangements written by the great polish guitarist Krzysztof Meisinger.

Her collaboration with guitarist Kevin Seddiki allows us to hear another repertoire, made of her own compositions and a very varied collection, not stranded to Tango.

We find ourselves immersed in these rhythms, intonations and styles in which she evolves with a modern twist, different and truthful.

They have just recorded their first album as a duet called « Tres luceros ».

It's a sample of rhythms and colors from South America and the Mediterranean Sea, in which the complicity in between the two artists is magnified by a sound production of high quality.

Sandra has been touring the most prestigious venues across Europe and the whole world for many years now, proud of her Argentinian culture and her Latin Identity, as curious soul, ready something for the most unexpected musical fusions ...

 

CASTELLANO (CV reducido)

 

Sandra Rumolino forma parte de ese grupo de cantantes que brindan pura emoción a través de su voz, su sutil y refinado fraseo, una actitud, un sentimiento que aparece como evidente en cada canción.

Su fuerte y luminosa presencia nos permite de descubrir el tango bajo otra óptica, luego de haber sido gominado durante mucho tiempo por viejos estereotipos. Una propuesta llena de feminidad y sin formas almidonadas en la cual Sandra sabe interpretar con profundidad y sutileza el famoso spleen argentino.

Al igual que el tango, nació en Buenos Aires, pero fue desde Francia que partió su paso por el mundo. Su debut en París en 1987, en el famoso cabaret Argentino Les Trottoirs de Buenos Aires, la convierten rápidamente en cómplice, entre otros, del gran bandoneonista Juan José Mosalini, de compositores y pianistas innovadores como Gustavo Beytelmann, Andrea Marsili o Gerardo Jerez Le Cam y siempre acompañada e invitada por grandes músicos como recientemente la violonchelista francesa Ophélie Gaillard en su programa de tango. Sólo hay que referirse a las tantas grabaciones donde participó, aparte de sus tres discos como solista: Automne, Por la vuelta y Viento Sur.

Como actriz, ha brindado su talento a numerosas creaciones teatrales, entre las cuales figuran puestisas y  directores como Alfredo Arias, Camilla Saraceni, Julie Brochen. A menudo Sandra mezcla al canto el teatro y el baile, especialmente junto a su esposo el bailarín Jorge Rodríguez. Un CD-DVD acaba de ser lanzado en Diciembre del 2015 con el espectáculo musical Alma de tango, del cual son dos de sus creadores junto al maestro Mosalini, en el sello discográfico Accords Croisés.

Su talento para la interpretación de la Operita María de Buenos Aires de Astor Piazzolla y Horacio Ferrer ha sido reconocida por muchos directores en diferentes países de Europa y la consagran hoy, como una de sus mejores interpretes. Grabará en el 2017 con la orquesta Sinfónica de Varsovia una versión totalmente nueva, con arreglos escritos especialmente para ella por el gran guitarrista polaco Krzysztof Meisinger.

Su encuentro con el guitarrista Kevin Seddiki nos permite actualmente escucharla en otro registro, el de sus propias composiciones, así como también en un repertorio variado que no se limita al tango. Una inmersión en ritmos, entonaciones y estilos en los que Sandra evoluciona y opera con una propuesta diferente y contemporánea, llena de sinceridad.

De hecho, acaban de grabar su primer disco en dúo, Tres Luceros, una muestra de ritmos y colores de América Latina, Orientales y del Mediterráneo, donde la complicidad de estos dos artistas esta magnificada por un cuidado minucioso en la calidad del sonido.

Sandra recorre así, desde hace muchos años las salas más prestigiosas de Europa y el mundo, orgullosa de su cultura argentina y de su identidad latina, curiosa y siempre lista a las fusiones musicales a veces las mas improbables ...